Resister ou se révolter ?

Que faire après le 24 mars ?

Indignation, écœurement, révolte, lassitude, dégoût, exaspération, mais aussi farouche volonté de changement, détermination au combat, espérance d’un printemps français, les sentiments en cette veille de « Manif pour tous » sont multiples, parfois confus, mais ils posent tous une question : Et après ?

 

Lire la suite de ma tribune sur nouvelle de France

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/22-03-2013/lheure-est-elle-a-la-resistance-ou-a-la-revolte#.UUyevVdqWZQ