On ne lâche rien ! Mais jusqu'à quand ?

On ne lâche rien ! Mais jusqu’à quand ?

 

 

Jamais ! Nous disaient les slogans ! Et pourtant dès avant la dislocation du 26 mai, dès avant l’été, une lancinante question était sur toute les lèvres…. Et après ? On ne lâche rien et après ? Jamais… et après ? Qu’est-ce qu’on ne lâchera jamais ? Rien ? Mais que tenons-nous au fond ? Le pavé des grandes villes de France ? Les ponts qui enjambent l’autoroute des vacances ou le périphérique parisien ? La police politique en haleine ? Le gouvernement sur les nerfs ? Mais encore ? Est-ce bien cela qu’il ne faut jamais lâcher ? Est-ce bien cela que nous tenons ? Non trois fois non ! Ce que nous tenons tiens en trois oui ! Oui à l’unité parce que nous sommes capables d’aller au-delà de nos divisions ! Oui à la lumière parce que nous sommes capables de sortir de sous le boisseau ! Oui à l’avenir parce que  nous sommes enfin prêts ! Ces trois oui sont possibles non parce que nous ne les lâchons pas, mais parce que ce sont eux qui nous tiennent ! Le combat que nous menons depuis l’été 2012 pour certains, depuis ce printemps français pour beaucoup est porté par plus haut que nous ! Plus haut et c’est pour cela que d’elles-mêmes nos divisions s’estompent. Plus haut et c’est pour ça qu’à travers nous peut être diffusée une lumière qui nous dépasse et à partir de nous illumine le monde. Plus haut et c’est pour ça qu’il touche le cœur des hommes et qu’il tient le nôtre.

 

 

Car ce qui est en jeu, c’est bien de faire à nouveau jaillir la lumière sur ce monde perdu et assombri par les ténèbres du mensonge et du relativisme. Et cette lumière c’est nous qui la rayonnons pour peu que nous laissions ce plus haut nous envahir et nous dépasser. Cette unité dont nous avons fait preuve a jailli de la Lumière de la Vérité que nous avons bien voulu laisser resplendir en sortant de sous le boisseau. Tous, là où nous nous trouvons, sommes appelés à être un éclat de la rosace qui illumine grâce au Très Haut ce monde en quête de vérité et cet homme à la recherche d’identité. Porter haut la Lumière de la vérité, comme le coureur fait resplendir sur son chemin la flamme olympique, voilà ce que nous sommes appelés à ne pas lâcher. Le témoin qui passe la lumière, qui la porte sur les hauteurs pour qu’elle illumine le monde se met lui-même sous les feux de cette lumière qui le protège, mais aussi le signale à ses ennemis au risque du martyre. Envers et contre tout, par la force de Sa grâce et le truchement de nos talents, cette lumière ne doit plus cesser de briller au grand jour, comme elle le fait depuis des mois ! Alors en effet…. On ne lâchera rien !