La manif pour tout

 

Une manif pour tout !

Le 11/01/2013

Non ce n’est pas une coquille, la manif du 13 janvier, celle du 24 mars et plus encore celle de mai prochain sera bien une manif pour tout. Mais pour éviter d’en faire une manif fourre-tout il peut être bon d’en prendre conscience. Certes, il convient de ne pas disperser les slogans, ni les appels, pour ne pas brouiller le message principal et unique de la manif pour tous. Et du reste tel n’est pas mon intention.

A moins de dix mois de l’élection présidentielle, François Hollande joue sur ce thème l’ensemble de ses réformes sociétales et il le sait. Le candidat socialiste pensait que ce serait une simple formalité. Lui et ses aides de camps voyaient dans ces réformes un moyen de donner le change à peu de frais, un écran de fumée pour faire passer les douloureuses et impopulaires réformes, mais aussi le nécessaire marqueur de gauche.

Il se trouve que les choses sont plus compliquées que prévu. Et c’est même l’inverse qui se produit. Le gouvernement, au plus bas dans les sondages, en vient à faire  de ses mesures économiques un écran de fumée pour ses réformes de société. Tout se passe tellement mal que les rapports sont avancés, donnés sans trop de publicité, les lois passées en catimini (cf La charia socialiste ) et le débat escamoté.

Ayant perdu toute crédibilité dans sa gestion de l’Etat, l’opinion publique ne souhaite plus vraiment que le président de la République l’engage dans des réformes de fond qui pourtant devaient être emblématiques du quinquennat. François Hollande l’avait dit lui-même du mariage pour tous. Madame Touraine le clame pour l’euthanasie.

Si le président Hollande s’est révélé très mauvais gestionnaire, il reste fin politique et a déjà entrouvert des portes de sorties. Le mariage pour tous n’est plus un symbole du quinquennat et est désormais entre les mains des législateurs. Ainsi, il lui sera facile de faire porter l’échec de sa réforme sur l’introduction de la PMA à laquelle il s’est ouvertement montré peu favorable et ce même si son retrait a été annoncé.  De même, pour l’euthanasie, l’Elysée prend acte du besoin de réforme exprimé par le rapport Sicard. Esbroufe politicienne s’il en est, le président prend prétexte de  ce que le Pr Sicard estime être un pis allé pour laisser peser sur la commission la responsabilité de la réforme. Ainsi comme la réalité du rapport est nettement défavorable à l’idée initiale du président, en cas de rejet il lui sera facile de se dédouaner, une fois de plus.

Aussi, une forte mobilisation en mai serait pour la présidence socialiste la fin de toute velléité réformatrice. Un président si impopulaire, une majorité si déconsidérée et déjà battue aux législatives partielles, ne prendra plus aucun risque de conflits inutiles. Or le mariage pour tous, l’euthanasie sont des risques inutiles pour un gouvernement balloté. Un président désavoué en masse, en chute libre dans les sondages, ne pourrait plus que difficilement soutenir des initiatives menant à l’affrontement et se contenterait de gérer les affaires courantes.

S’il s’obstine à ne pas entendre la voix du peuple, la prochaine manifestation pourrait bien réclamer le départ d’un homme si impopulaire. Et d’aucun y travaillent déjà.

La manif pour tout c’est aussi défendre, par voie de conséquence la dignité de la vie de sa conception à la mort naturelle, c’est être fort pour promouvoir une certaine éducation, c’est créer les conditions d’un mouvement de fond. Finalement, l’élection de François Hollande a clairement permis le réveil d’une certaine France. Les propositions de réformes de la gauche ont en commun de participer à une destruction profonde de la dignité humaine (cf texte bonheur). Elles assurent la promotion d’une vision erronée de l’Homme. Elles entretiennent l’erreur anthropologique mortifère de notre siècle. Mais elles nous donnent l’occasion de promouvoir et de défendre la vérité de l’Homme dans son intégralité. La manif pour tout est en fait une manif pour L’Homme. Ce n’est pas seulement le mariage que nous allons défendre, mais bel et bien l’Homme dans sa vérité, l’enfant dans son épanouissement et au-delà l’indigent dans sa souffrance, le malade dans son isolement. Nous allons leur garantir la sécurité, parce que nous allons affirmer dans la rue qui est l’Homme et que cette vérité, cette intégrité, nous souhaitons qu’elle soit assurée pour tous !

La manif pour tous c’est garantir à chacun la sécurité et la défense de son intégrité et de sa dignité où qu’il soit, quel qu’il soit. Manifester pour tous, c’est descendre dans la rue non pour défendre des intérêts ou des désirs particuliers, mais c’est réaffirmer et promouvoir l’universel dignité humaine, c’est se battre pour les droits de l’Homme, ceux qui répondent aux exigences de sa dignité.

 

Cyril Brun