Personne et genre

Les notions de personne et de gender

Conférence donnée lors du colloque sur le gender organisé en septembre 2011 par l’OSP de Toulon

 

« Le sexe, c'est ce que l'on voit, le genre, c'est ce que l'on ressent.» [1]

 

Autant dire qu’avec une telle définition, se fonder sur des arguments objectifs et tangibles risque d’être relativement ardu. D’autant que les propos du Dr Benjamin sont médicaux et non philosophiques, contrairement à l’usage qu’en fait l’auteur anonyme dudit article. Un peu plus précise, pour  Christine Delphy, toujours sur la même référence universelle, « le genre, c'est ce que l'on pourrait appeler le "sexe social" » [2]. Et effectivement, dans l’idée de la théorie du Gender, il y a de cela. Vous souffrirez que j’emploie le terme anglais, non pas parce que c’est l’expression consacrée, ni parce que les tenants francophones du Gender nous expliquent que le terme anglais ‘sex’ a un champ lexical trop réduit pour traduire la véritable notion de sexe, mais simplement pour distinguer le mot genre de la théorie actuelle qui porte son nom.

 

Je vous renvoie à l’ouvrage de Françoise Thébaud, Ecrire l’histoire des femmes et du genre, en particulier la quatrième partie, ajoutée dans l’édition de 2007. Ces quelques pages montrent bien la complexité du sujet. Elle cite[3] des remarques de Pauline Schmitt Pantel, écrivant en 2005, qu’ « un certain flou continue à régner entre … les genres en tant que catégories sexuées, le genre en tant que construction culturelle de la division des sexes et en tant qu’expression des relations de domination entre les sexes ».

Il y existe toute une historiographie du Genre qu’il peut être intéressant de parcourir. Toutefois, si la plus grande part des études est sérieuse, elles restent souvent dépendantes d’une problématique catégorielle orientée par la domination machiste. Ce qui conduit à placer sur certains sujets d’étude une grille de lecture à priori. Ainsi au grand congrès d’études patristiques d’Oxford de 2007, Richard D. Tomsick, passe au crible du Gender,  le Ad Uxorem et le De Exhortatione Castitatisde… Tertullien. Certes les historiens souhaitent, par l’introduction du genre comme catégorie, faire resurgir du fin fond des textes les femmes et leur rôle dans la construction de l’histoire et de la société.

 
Cyril Brun

[1] Wikipédia, article ‘genre (science sociale)’

[2] Id.

[3] p. 198